top of page

Les cercles de femmes


Participer à un cercle de femmes, c’est se reconnecter à notre féminin sacré. C’est accueillir la magie dans notre vie.

 

Notre société moderne a poussé les femmes à être l’égal de l’homme, à prouver qu’elles étaient capables d’en faire autant. L’énergie masculine, le « Yang », qui est l’énergie de l’action, de la force, a été mis en avant. Nous vivons dans l’injonction à la performance et le « non-faire » a été dévalorisé. La vulnérabilité et la sensibilité sont considérées comme de la faiblesse.

L’énergie féminine, le «Yin », est une énergie passive et réceptive, qui est dans l’écoute, l’accueil, l’introspection, l’intuition, la compassion, l’amour. C’est une énergie puissante.

Ces 2 énergies sont complémentaires, et peu importe qu'on soit un homme ou une femme, nous avons tous ces énergies masculines et féminines qui vivent en nous, cependant nous avons chacun(e) une énergie dominante.


De nombreuses femmes se sont déconnectées de leur propre nature, et ont étouffé leur énergie Yin pour montrer qu'elles sont fortes et capables. Cela a longtemps été mon cas, lors de mes études puis de mes 7 années en temps qu'ingénieur dans l'industrie cosmétique. Entourée essentiellement d'hommes, je faisais comme eux, j'étais dans la compétition, la performance, la force, je voulais montrer (à moi-même surtout, et aux autres) que j'étais capable de faire et de réussir. J'étais complètement désalignée de ma nature profonde. Je ne me sentais pas épanouie mais je ne voyais pas d'autre façon de faire. Cela a été un long chemin pour faire la paix avec cette partie de moi qui s'épanouit au contact de la nature et de l'humain, loin des performances et de l'efficacité demandées par le monde de l'entreprise. J'ai dû déconstruire les schémas qui m'ont conditionnée à croire qu'il fallait être fort, et travailler beaucoup pour être reconnu.


Ce déséquilibre qu'on peut avoir entre les énergies Yin et Yang finit par nous épuiser, et nous pouvons perdre le sens de notre vie. Nous ne savons plus vers quoi nous courons. Faire plus pour avoir plus, mais est-ce que cela nous rend vraiment heureux ?

 

Se reconnecter à son Féminin Sacré, c’est lâcher le faire et revenir dans l’être. Ressentir. Vibrer. Chanter. Danser. Ouvrir son cœur. Se relier aux autres. Se reconnecter à soi, à son âme, puis ensuite seulement, faire ce qui est juste pour soi, c’est là qu’on rentre dans le Masculin Sacré. Quand l’énergie Yang (celle qui est dans l’action), est alignée à l’énergie Yin (celle qui est dans l’être). Alors la vie devient fluide, on retrouve l’harmonie et la joie d’avancer sur son propre chemin, celui qui est juste pour nous.

 

Un cercle de femmes, c’est un espace sacré et sécurisant, qui permet de se relier à son être et entrer dans son féminin sacré.

C’est un espace qui nous invite à plonger l’intérieur de soi, à observer ce qui se joue en nous et à écouter notre vérité. Un espace où on s’autorise à la lenteur, l’improductivité, sans culpabiliser. Une invitation à se connecter avec le monde invisible, et renouer avec sa nature cyclique.

C’est un espace de sororité, où l’écoute, le non-jugement, la bienveillance, permet de ressentir le soutien des autres femmes, et sentir que chaque histoire vient résonner avec un bout de la nôtre. L’authenticité et la vulnérabilité tissent des liens forts entre nous. Nous sommes invitées à parler avec notre cœur, et à écouter avec notre cœur.

 

Nous sommes assises en cercle, à même le sol, dans une ambiance tamisée et cocooning. Je vous guide au travers de méditation, de rituels, de tirage d'oracles, et chacune est libre de s'exprimer lors du cercle de parole.

Si c’est votre première fois, vous avez juste à vous laisser guider, c’est un espace ouvert à toutes les femmes, peu importe l’âge, le statut… Nous sommes toutes au même niveau. C’est ce qui créé la magie de cette belle sororité!


Pour connaître les dates des prochains cercles de femmes, je vous invite à vous inscrire pour recevoir mes actualités par mail, ou à me suivre sur les réseaux sociaux.




4 vues0 commentaire
bottom of page